fbpx

5 règles d’or pour bien conserver son vin en 2022 !

Température, humidité, lumière, comment conserver ses précieuses bouteilles de vins ?

Je te donne mes 5 règles d’or pour bien conserver ton vin et garantir un vieillissement optimal !

Que tu achètes des vins jeunes ou de grands crus, notamment à la suite d’une foire aux vins, tu te poses sûrement la question de la conservation de tes beaux flacons ! Dans quelle pièce les entreposer, comment les ranger, quelle armoire à vin, laisser dans les cartons ou caisses en bois ?

Vous êtes nombreux à me poser cette question, alors aujourd’hui je te donne mes 5 règles pour conserver tes bouteilles dans les meilleures conditions !

1. Conserver ses vins à une température stable, idéalement 12°C

Une température stable est un facteur clé de la bonne conservation du vin !

Il est déconseillé d’exposer des bouteilles à des variations de température trop élevées, par exemple passer  de 12°C à 20°C en quelques semaines.

Pourquoi ? Car les vins vieillisseront prématurément.

Sur un an, une fourchette d’écart de 7-8°C reste tolérable, c’est-à-dire 12°C en hiver, 20°C en été. Idéalement on recommandera 12°C, c’est d’ailleurs la température paramétrée par défaut des fabricants d’armoire à vin.

Pourquoi ?  Une température trop froide va figer le vin. C’est-à-dire que son processus de vieillissement sera largement ralenti, au risque de le bloquer. C’est notamment le cas sur les bouteilles de grande garde, par exemple, après quinze ans, le vin en paraîtra cinq (en gros). Ce qui l’empêchera donc de développer ses arômes complexes et tertiaire. Et c’est dommage car c’est tout l’intérêt du vieillissement : atténuer les tanins, diminuer l’acidité et mettre en avant de nouveaux arômes issus de ce vieillissement.

Au contraire, une température trop haute risque de faire vieillir prématurément le vin ! 

En revanche, si tu souhaite “aider” à faire vieillir des vins jeunes, dans ce cas là tu peux les conserver autour de 15°C.

Comment s’assurer de cette température ?

Si tu as une cave traditionnelle (sous-sol) tu seras obligé de climatiser à l’aide d’un thermostat.

Sinon une armoire à vin sera idéale ! Par exemple, on peut citer les frigo pro Bacchus.

D’ailleurs, le pire endroit où mettre sa cave à vin ? La CUISINE ! Car il y a trop de variations de température ! Privilégiez le garage, ou encore le salon.

2. Conserver ses vins à une hygrométrie optimale

Le taux d’humidité est le second facteur le plus important pour conserver le vin !

En effet, celui-ci permet de conserver ou altérer les bouchons !

Par exemple, une hygrométrie trop faible (ex 35%) sur une période de deux ou trois mois risque de dessécher les bouchons, et donc de les rendre poreux à l’air, ce qui odxydera prématurément le vin !

Il faut veiller à maintenir un taux d’humidité supérieur à 50 %.

À l’inverse, au-delà de 80 %, l’humidité va permettre l’apparition de moisissure sur les étiquettes et à l’extrémité du goulot des bouteilles. Notamment en été, lorsque l’écart de température est très important entre l’extérieur et la cave. 

Or conserver une étiquette en parfait état est très important, déjà pour te repérer parmi tes bouteilles, mais également si tu souhaites les vendre ! 

Comment s’assurer de l’hygrométrie optimale ?

Il te suffit de placer un hygromètre dans ta cave.

L’hiver tu t’apercevra qu’elle devient très sèche pendant plusieurs semaines. Pour y remédier, le plus simple est de répandre chaque jour sur le sol un seau d’eau jusqu’à ce que le taux d’humidité soit satisfaisant. 

Côté armoire à vin, il existe des caves dotées d’un humidificateur d’air automatique (raccordé à un réservoir d’eau de 20L) tel que Fondis avec son Hygromaster (1 050 € environ).

Sinon tu peux aussi placer un récipient avec de l’eau afin de faire remonter l’hygrométrie.

3. Conserver les vins allongés !

La règle d’or : conserve tes vins allongés !

Pourquoi ? Car il faut que le bouchon de tes bouteilles soit au contact du vin, cela évitera au bouchon de liège de se dessécher ce qui oxyderait le vin et pourrait le faire couler sur la bouteille (d’ailleurs, des coulures de vin sur une bouteille, c’est un bel indice de bouchon sec) ! 

C’est sûrement le conseil le plus simple et le plus efficace pour bien conserver tes bouteilles. 😃

4. Conserver ses vins à l’abris de la lumière

Lumière et vin ne font pas franchement bon ménage. 

Néanmoins, un éclairage est souvent nécessaire aujourd’hui, grâce aux éclairages par led, les possibilités sont infinies. Il est possible de cacher les lampes dans les montants des rangements, d’installer des petits spots de faible tension, d’une teinte chaude (2 500 à 3 500 K). 

Naturellement il vaut mieux s’orienter vers un éclairage indirect et exposer le vin au minimum à la lumière (ne pas la laisser allumée en permanence !).

Par ailleurs, il faut bannir les tubes néons qui ont un effet dévastateur sur le vin, notamment les blancs embouteillés dans du verre transparent.

5. Ne pas conserver ses vins dans des cartons !

Si les vins peuvent être conservés dans leur caisse en bois d’origine, il ne faut pas les stocker dans des cartons. 

Pourquoi ? Car avec l’humidité ambiante, ces derniers se décomposent et amèneront une odeur désagréable que l’on peut retrouver dans les vins. 

Dans ta cave tu banniras tout carton, mais aussi le papier de soie entourant les Grands crus, qui abîme les étiquettes avec le temps. Pareil, il ne faut pas stocker des pots de peinture et autres produits odorants qui pollueront l’air et donc les vins.

Bonus : alors où conserver ses vins simplement et de manière optimale ?

L’idéal pour conserver ses vins pendant une longue durée (10-15 ans et plus), c’est ce qu’on appelle une Armoire de Vieillissement (appelée aussi cave de vieillissement, armoire de conservation ou mono-température). 

Je te conseille celles qui contiennent une caisse interne en acier, permettant de maintenir une hygrométrie acceptable.

Si tu souhaites investir dans les vins à long terme, les meilleures marques proposent des produits efficaces, avec des hygromètres intégrés permettant de réguler le niveau d’humidité et la température à l’intérieur de l’armoire (à partir de 1 790 €). C’est notamment ce type de cave qu’utilisent les cavistes.

Si tu apprends le vin et que veux commencer de manière plus modeste, tu peux te procurer une Cave à vin en occasion équipée d’un thermostat (contrôle de la température) et y placer une sonde d’hygrométrie, que tu corrigera manuellement en ventilant ta cave et/ou en ajoutant un récipient d’eau pour augmenter l’hygrométrie.

Tu veux devenir un véritable connaisseur(se) sur le vin ? Savoir le déguster, le servir, faire des accords ?
👉 Alors rejoins les 1300 lecteurs de la WineLetter ! 2x par mois dans ta boite mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.