fbpx

Comment bien servir et dĂ©guster le Champagne đŸŸ

Comment bien déguster un vin effervescent ?

Quels sont les différents styles de vins effervescents ? Comment les déguster ? Quel vocabulaire propre à ce style de vin ?

VoilĂ  de quoi bien se prĂ©parer aux fĂȘtes ! 😃

🚹 Les diffĂ©rents types de vin effervescents 

Les diffĂ©rences d’effervescence

Tout d’abord, quelle est la diffĂ©rence entre un vin “pĂ©tillant” et un vin “mousseux” ?

LĂ , on parle de la concentration de CO2 dans le vin, donc de bulles. C’est-Ă -dire qu’un vin (peu importe l’appellation), peut ĂȘtre dĂ©signĂ© comme :

  • un vin perlant (entre 1g et 2g de CO2/litre)
  • un vin pĂ©tillant (entre 2g et 4g de CO2/litre)
  • un vin mousseux (plus de 4g de CO2/litre) 

Cette diffĂ©rence provient notamment de la mĂ©thode utilisĂ©e pour rendre le vin pĂ©tillant. La principale diffĂ©rence une fois en bouche sera donc la quantitĂ© de bulles par exemple. Cela aura d’ailleurs un impact direct sur les arĂŽmes perçus ou non. 🍋

Mon expĂ©rience personnelle m’a montrĂ© que certains vins peuvent se trouver bonifiĂ©s par les bulles, car des arĂŽmes sont portĂ©s ou embellis par ces derniĂšres. Tandis que d’autres sont Ă©crasĂ©s par l’effervescence.

C’est donc encore une preuve de l’importance de la maĂźtrise des techniques de vinification par l’équipe du domaine !

Quelle différence entre les Crémants et les Champagnes ?

Ici, c’est une question d’appellation. C’est donc plutĂŽt simple : un vin pĂ©tillant ne peut pas s’appeler Champagne, ni mĂȘme utiliser le mot Champagne sur son Ă©tiquette, s’il ne vient pas de la rĂ©gion de Champagne ! đŸŸ

Cependant, il existe des appellations de vins pĂ©tillants un peu partout en France : les CrĂ©mants. La diffĂ©rence ? L’origine, tout simplement.

Car en rĂ©alitĂ©, les CrĂ©mants d’Alsace, CrĂ©mants de Bourgogne, CrĂ©mants de Loire et autres, utilisent la mĂȘme mĂ©thode pour faire prendre la mousse au vin ! La mĂ©thode traditionnelle, aussi appelĂ©e mĂ©thode champenoise. A ne pas oublier : les durĂ©es d’élevage aprĂšs la seconde fermentation (Ă©levage sur lattes), peuvent aussi varier comparĂ©es Ă  celles d’un Champagne qui est de 1 an minimum (en gros).

Les différents styles de vinification

Aujourd’hui l’une des techniques les plus rĂ©pandues, la mĂ©thode traditionnelle (=champenoise) se rĂ©sume ainsi : on produit un premier vin, faible en alcool et avec une belle aciditĂ©; puis on le met en bouteille en ajoutant sucre + levures, cela lance une nouvelle fermentation en bouteille, emprisonnant ainsi le CO2 dans la bouteille, qui se retrouve dissous dans le vin. On retire les dĂ©pĂŽts (dĂ©gorgement) puis on ajoute une nouvelle fois un tout petit peu de sucre et de vin avant de laisser vieillir un certain nombre de mois. On obtient alors un vin effervescent ! đŸŸ

Exemple de vin en mĂ©thode traditionnelle : les Champagnes, Ă©videmment, et par exemple la Maison Colin, je les ai dĂ©couverts cet Ă©tĂ© et j’adore ! Un trĂšs bon exemple de ce qui peut se faire en Champagne.

Premier Cru "Castille" de la maison Colin. Source : Maison Colin
Premier Cru “Castille” de la maison Colin. Source : Maison Colin

Ici on aura un vin aux bulles fines (plus l’élevage sur latte, donc aprĂšs la prise de mousse, est longue, plus les bulles seront fines), aux arĂŽmes frais (fruits jaune frais et croquants, un peu de iodĂ©, etc). On pourra mĂȘme trouver des arĂŽmes de pĂątisserie avec certains Champagnes (brioche, vanille, levure, 
).

Seconde mĂ©thode possible : la mĂ©thode ancestrale, aussi appelĂ©e pet’ nat’ ! Ici on va tout simplement mettre le vin en bouteille avant la fin de sa fermentation ! Ainsi, il va continuer Ă  dĂ©gager du CO2, lĂ  aussi emprisonnĂ© dans la bouteille, qui va donc se dissoudre dans le vin avant de pouvoir s’Ă©chapper au moment de l’ouverture ! 🏛

Exemple de vin en mĂ©thode ancestrale : utilisĂ© par exemple Ă  Gaillac, on retrouve cela aussi chez Fabien Jouves au Mas del PĂ©riĂ©, parmi tant d’autres !

Pet' nat' cuvée"Capsule" de Fabien Jouves
Pet’ nat’ cuvĂ©e”Capsule” de Fabien Jouves

L’intĂ©rĂȘt de cette mĂ©thode : c’est la premiĂšre Ă  avoir Ă©tĂ© maĂźtrisĂ©e ! TrĂšs largement utilisĂ©e autour de Limoux, elle a Ă©tĂ© dĂ©mocratisĂ©e avec le mouvement des vins naturels. Cette mĂ©thode va donner un vin avec de grosses bulles, trĂšs pĂ©tillant et mousseux ! Ces vins sont faciles Ă  boire, parfaits pour ĂȘtre partagĂ©s avec ses ami(e)s.

TroisiĂšme mĂ©thode : la mĂ©thode Charmat, ou cuve close. Ici on va tout simplement utiliser le mĂȘme procĂ©dĂ© que les autres (laisser du vin fermentĂ© dans un environnement clos et hermĂ©tique), sauf qu’au lieu d’une bouteille, on va utiliser une cuve !

Exemple de vin en mĂ©thode Charmat : Les Prosecco par exemple, Silvano Follador – Prosecco DOCG Valdobbiadene.

Prosecco de Silvano Follador
Prosecco de Silvano Follador

Les plus de cette mĂ©thode : c’est trĂšs Ă©conomique, surtout Ă  grande Ă©chelle, cela donne un cĂŽtĂ© trĂšs fruitĂ© et croquant au vin et cela requiert moins de manipulations et moins de temps. On retrouve notamment cette technique dans les Prosecco par exemple. 🍇

👀 Les diffĂ©rences en dĂ©gustation des vins effervescents

Pour parler d’un vin effervescent lors d’une dĂ©gustation, on va pouvoir dĂ©crire plusieurs points.

DĂ©crire les bulles dans un vin effervescent

Parmi ceux qui sont propres Ă  ces derniers, on pourra Ă©videmment parler des bulles ! Celles-ci peuvent ĂȘtre fines ou grossiĂšres, en faible quantitĂ© ou en grande quantitĂ©.

DĂ©duction Ă  faire ici : si les bulles sont particuliĂšrement fines et discrĂštes, c’est trĂšs probablement car le vin a subi un Ă©levage important sur lattes. C’est-Ă -dire qu’il est restĂ© plusieurs annĂ©es en bouteille, aprĂšs la seconde fermentation et aprĂšs le dĂ©gorgement (le retrait des dĂ©pĂŽts), afin de dĂ©velopper de nouveaux arĂŽmes. ⏳

Comparaison de grosses bulles Ă  gauche et fines bulles Ă  droite
Comparaison de grosses bulles Ă  gauche et fines bulles Ă  droite

DĂ©crire les arĂŽmes d’un vin effervescent

En termes d’aromatique, les Champagnes par exemple tournent souvent autour des fruits (citron, pomme verte, 
), des fleurs blanches ou encore du miel, du pĂątissier (beurre, vanille, levure, 
). On leur trouvera aussi bien souvent des notes iodĂ©es ou salines grĂące aux sols de craie de Champagne.

La tension dans un vin effervescent

Marqueur majeur des ces vins : la tension (mĂ©lange entre aciditĂ© et minĂ©ralitĂ© notoires). 👀

CaractĂ©ristiques propres aux Champagnes aussi et aux mĂ©thodes traditionnelles en gĂ©nĂ©ral peut-ĂȘtre, c’est le cĂŽtĂ© frais, vif et tendu du vin. 

Pour pouvoir ĂȘtre correctement vinifiĂ©, le raisin doit ĂȘtre rĂ©coltĂ© en lĂ©gĂšre sous-maturitĂ©. Cela donne donc des raisins peu sucrĂ©s et acides. Cette fraĂźcheur et cette tension sera retranscrite dans le produit final.

Comment bien déguster un vin effervescent

  • Pas besoin de grumer le vin : cela va plus te gĂȘner qu’autre chose en bouche! Tu peux le tourner en bouche par contre !
  • Utiliser un verre adaptĂ© : il doit ĂȘtre Ă©troit (pour concentrer les arĂŽmes) mais pas trop (pour ne pas donner trop de place Ă  l’alcool qui te dĂ©truirait le nez 😅), les flĂ»tes sont parfaites
  • A l’étape visuelle : on peut apprĂ©cier les bulles et la mousse, la taille, la tenue dans le temps, la quantitĂ©, etc
  • En bouche : on va lĂ  aussi prĂȘter attention aux bulles (finesse notamment), mais attention, il est plus difficile de dĂ©celer les arĂŽmes Ă  cause de l’effervescence

D’ailleurs, si tu as envie de servir un Champagne “comme il se doit”, le ComitĂ© Champagne a crĂ©Ă© ce flyer Ă  ce sujet justement ! 😛

Comment servir le Champagne ? Source : CIVC

Ah et je pose ça là, mais il existe bien des AOC Champagne rosés, tout comme des vins effervescents rosés ou rouges ! Tout dépend des cépages et de la vinification utilisée.

🧐 Conclusion

DĂ©jĂ , comme toujours dans le vin, il faut pratiquer ! Je te dis pas ça pour te rendre alcoolique hein ! 😅 

Car rappelons-le : l’abus d’alcool est dangereux pour la santĂ©, c’est trĂšs sĂ©rieux !

Mais pour bien comprendre la diffĂ©rence entre un vin qui a vieillit 1 an sur lattes et un qui a vieillit 3 ans sur lattes, y’a pas de secret : goĂ»te par toi-mĂȘme et fais toi ton propre avis !

Donc pour bien dĂ©guster : fais attention Ă  ton matĂ©riel et ton environnement (comme toujours) et dans ce cas prĂ©cis, passe un peu plus de temps sur l’analyse des bulles et le nez ! Les arĂŽmes du vin sont trĂšs fins et discrets. Ils ne sont pas simples Ă  dĂ©celer.

En tous cas, bonne journĂ©e Ă  toi et bonne dĂ©gustation Ă  toi 😉

Tu veux devenir un véritable connaisseur(se) sur le vin ? Savoir le déguster, le servir, faire des accords ?
👉 Alors rejoins les 1300 lecteurs de la WineLetter ! 2x par mois dans ta boite mail !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.